Nos petits trucs et astuces

Trucs et astuces pour améliorer notre pouvoir d'achat tout en participant au développement durable et à l'écologie
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Août 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» Bonjour à tous et à toutes .....
Dim 27 Nov - 20:06 par gigitte84

» Confiture artisanale
Sam 15 Oct - 11:19 par Ghama

» site de cosmetiques orientaux naturels et naturels
Sam 19 Fév - 16:19 par jenna1411

» hello tout le monde
Mar 11 Jan - 19:12 par muche

» Ventes Privées Ethiques
Dim 14 Nov - 22:17 par marc

» Me voilou chez vous
Dim 10 Oct - 18:02 par helmina29

» Règles à lire avant de poster un message
Dim 10 Oct - 17:19 par helmina29

» Annuaire des cueillettes a la ferme
Mer 7 Juil - 7:31 par eric78910

» Un petit Nouveau sur Vizille
Sam 20 Fév - 16:49 par Bio30

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 L'Art et la Manière de Donner le Goût de la Nature aux Enfants! (03)

Aller en bas 
AuteurMessage
Yves Gonnet
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 66
Localisation : Paris 75009
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: L'Art et la Manière de Donner le Goût de la Nature aux Enfants! (03)   Jeu 4 Sep - 9:56

Transmettez votre culture, transmettez votre patrimoine familiale! Les promenades ou les randonnées sont des moments privilégiés où l’on peut se parler en toute tranquillité. Profitez en pour transmettre votre savoir et votre culture. Parlez Histoire de France ! Parlez poésie ! Parlez littérature ! Parlez géographie ! Parlez philosophie ! Et n’oubliez pas ceci : Apprenez à vos enfants à penser par eux même ! Mon fils impressionne ses interlocuteurs par la qualité de sa culture générale. Ce n’est pas en classe qu’il a appris toutes ces choses : c’est parce que je lui ai parlé pendant nos promenades. J’ai la chance d’avoir une bonne culture en particulier sur l’histoire de France. (J’écoutais bien quand j’étais en classe jusqu’à la troisième et ensuite je feuilletais l’encyclopédie en 10 volumes qu’avait achetée mon père.) J’insiste sur une chose à laquelle on ne pense pas toujours : transmettez votre patrimoine familial. Il y a 1000 et 1 anecdotes à raconter sur la famille et sur les ancêtres. Racontez- les et re-racontez- les. Dans notre culture occidentale, la mémoire pour une famille ne va pas au delà d’une ou de deux générations. C’est une chose que je ne comprends pas, vu le soin que l’on prend à enseigner l’histoire de France en classe. Ne serait- ce pas du simple bon sens que de partir de l’histoire de la famille pour arriver à l’histoire de France ?

Chantez et Dansez ! Les enfants ont du plaisir à chanter, à jouer et à danser. Laissez-vous aller à chanter avec eux. Apprenez-leur de nouvelles chansons. Le mieux serait que vous appreniez vous-même des chansons pour enfants. Prenez des livres avec les paroles et des CDs à la bibliothèque. Apprenez de nouvelles chansons et chantez- les avec vos enfants. J’ai constaté avec mon fils et avec ma fille que les enfants sont bien plus endurants que ce que l’on pense en général. J’ai sans doute une fille exceptionnelle, mais après 25 kilomètres (30 kilomètres) de marche presque ininterrompue, la voilà qui finit (à 10 ans) la promenade en chantant et en dansant, alors que moi je « traîne la patte » fatigué et mal au pied ! Et elle en redemande !

Photographiez vos enfants ! Les photos d’enfants se marient très bien avec les photos de nature. Je recommande de prendre un grand soin de leur présentation. Ma fille est un modèle hors pair et j’ai beaucoup de chance. Je choisis ses tenues et nous les achetons spécialement pour les promenades photos. Nous avons trouvé de merveilleux vêtements dans des ventes paroissiales, à Emmaüs ou dans des vide- greniers. De belles couleurs, c’est idéal pour la photo, le sourire aussi. Prenez soin de l’apparence de vos enfants si vous les photographiez. Ils doivent être propres et d’apparence impeccable. De simples miettes de pains aux coins des lèvres gâchent une photo. Photographiez vos enfants, ils grandiront vite et bientôt vous n’en aurez plus l’occasion. Faites les poser en compagnie de belles choses de la nature. Vous aurez de belles photos et de bien agréables souvenirs.

L’ouverture de la chasse, temps de faible luminosité, marche le long des routes, points d’eau. Chacun a la liberté d’avoir ses goûts et de pratiquer les activités qui lui conviennent, mais terroriser ces pauvres bêtes : je trouve ça tellement désolant. Et je trouve que c’est si difficile et si peu courant d’entrevoir la faune sauvage en France. S’il y avait une surabondance de gibier, je ne dirais rien, mais c’est bien loin d’être le cas. Toujours est-il que je n’ai pas très confiance dans les chasseurs et je considère comme impératif de vêtir les enfants obligatoirement et soi-même de préférence d’une veste fluo, type vareuse légère de chantier, en période d’ouverture de chasse. De même, il est fortement conseillé de s’en tenir aux chemins balisés. Je conseille de vêtir les enfants pour toutes les périodes où l’on se promène par visibilité réduite (hiver, temps de pluie) d’une veste fluo. On pourra continuer à les voir facilement même s’ils s’éloignent un peu. De toute manière, je conseille de vêtir les enfants de vêtements voyants. Vous les retrouverez bien plus facilement. Pour suivre une route plus ou moins fréquentée, j’aime bien aussi que les enfants aient une veste fluo. Les enfants sont remuants et de cette manière les automobilistes les apercevront de loin. Je conseille de marcher à gauche : face à la circulation et en file indienne. Si l’on circule face à la circulation : on voit venir les autos et ainsi on monte sur le bas côté quand la voiture arrive. Si la marche le long de la route est un peu longue, les enfants s’ennuient : Inventer un jeux, faites leur chanter une chanson. Donnez- le commandement de la colonne à l’un de vos enfants. Le truc pour avoir de l’eau dans un pays desséché ? Devinez : Il y a toujours de l’eau dans les cimetières. C’est une constatation que j’ai faite depuis des années au cours de très nombreuses randonnées. Localisez les cimetières et vous êtes assuré d’y trouver un robinet d’eau. (Sauf en hiver ! L’eau est coupée.) Si vous êtes avec des enfants et que vous êtes à court d’eau, demandez- en à la première personne que vous rencontrerez. Vous serez surpris du bon accueil que vous recevrez : ce qu’il faut savoir c’est que « les gens » sont le plus souvent enchantés de rendre service. Vous aurez droit à un sourire et à un contact humain de qualité.

Voir les animaux sauvages! Savez vous qu’il y a une heure où l’on voit très facilement les animaux sauvages ? A la tombée du jour, à la lisières des forets. Asseyez vous, ne faites pas de bruit. Ce n’est pas un lapin que vous verrez mais 10, 20 lapins : Promis, juré : faites en l’expérience. De même faites cette expérience qui impressionnera beaucoup les enfants : dans une petite foret au chemin bien visible, faites une courte promenade de nuit ! Vous serez très impressionné par les bruits et les cris multiples d’origine inconnue. C’est une expérience qui plait beaucoup aux enfants.

Contact humain! N’ayez pas peur de parler aux gens! On se fait parfois rabrouer, bon, dans ce cas on passe son chemin. Mais le plus souvent « les gens » et en particulier les personnes d’un certain âge adorent qu’on leur parle. Ils adorent aussi les enfants. Vous ne me croirez pas mais quelques mots amicaux échangés au hasard des chemins sont comme un rayon de soleil dans le cœur de ces gens. Je vous recommande ceci : Parlez aux gens ! Je dis toujours à mes enfants et avec un brin d’humour : « La timidité est le plus vilain de tout les défauts et la curiosité la plus belle de toute les qualité ». Tempérez ceci d’un minimum de Bon Sens, et vous aurez une conduite de Vie qui vous conduira à beaucoup de plaisir. Les enfants sont des alibis et des ambassadeurs. « Les gens » les adorent. Avec ma fille depuis longtemps, j’ose faire des choses lorsque je suis avec elle que je n’oserais jamais entreprendre si j’étais seul. En voici un exemple. A Saint Rémy de Chevreuse il y a une grande statue en acier inoxydable (2m50) dans un jardin. Cette statue m’intrigue depuis un certain temps. Je suis curieux. Nous entreprenons une longue promenade Adely et moi et nous passons devant ce jardin. Notre principe est : « de chercher quelqu’un pour demander la permission ». Nous pénétrons donc dans le jardin, une dame nous voit et nous sommes très très bien accueillis. Toute une histoire : Il s’agit de la demeure d’un sculpteur renommé. Il a fait une mauvaise chute, il y a quelque temps dans son atelier. Il en est resté hémiplégique et réduit à rester dans son fauteuil, lui qui était si actif autrefois. La dame nous conduit dans une autre maison : il s’agit d’un véritable musée remplit de merveilles. Nous retiendrons de cette visite les « go-gottes » petites terres cuites grotesques très amusantes. La production de cet hommes est phénoménale, la maison est remplie de ses oeuvres de toutes tailles et de toutes sortes. L’instant émouvant est l’instant où nous pouvons voir ce monsieur dans son fauteuil et qui ne parle plus. Je le félicite chaleureusement pour l’abondance et la qualité de sa production. Il sourit : nous lui avons fait plaisir.

Le plus grand problème avec les enfants! Je pose cette colle à ma fille de 12 ans : Quel est le plus grand problème avec les enfants ? Elle n’a pas trouvé.Et vous : Quel sera votre réponse ? Moi je dis : « Le plus grand problème avec les enfants : c’est qu’ils grandissent ! »

Un truc qui m’a été bien utile avec mon fils : Comment faire en cas de « grosses dramatisations » ? Je suis « très bon public» et je n’ai pas grand mérite à utiliser ce truc, mais ça marche : à la condition que ça vienne du fond du cœur et que ce soit sincère. Mon fils ou ma fille ont eu quelques fois des dramatisations extravagantes. Je réagis comme ceci : je ris. Et je ris beaucoup. Les dramatisations sont certaines fois et même souvent tellement disproportionnées avec la réalité du temps présent. Cela déclenche chez moi un fou rire « incoercible ». Le fou rire c’est contagieux et quelqu’un qui rie ne dramatise plus.

Le cri de famille ! Vous n’avez peut être pas la chance d’avoir un « cri de famille ». Chez nous c’est une tradition. « Ti Bou ! » Pas si bête et même très astucieux. Un son aigu suivi d’un son grave. Conan Doyle parle dans une de ses nouvelles du cri de ralliement australien : « Co Hééé ! ». L’avantage d’un cri de famille, c’est que l’on peut retrouver ses enfants au milieu d’une foule. J’ai perfectionné notre cri familial. Et je vous garantis que je réussis à retrouver mes enfants dans une foule compacte et bruyante en poussant ce cri d’une certaine façon quasiment avec une voix normal. C’est un truc pratique et commode qui fonctionne très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'Art et la Manière de Donner le Goût de la Nature aux Enfants! (03)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» qui pourrait me donner le nom de cette plante ?Achilee mille feuilles
» prêt à donner un coup de main en éco construction en bretagn
» est-ce suffisant de cette manière ?
» 2 perruches à donner
» Un filtre à GO de rab à donner (VITO DIESEL)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos petits trucs et astuces :: DIVERS :: Loisirs-
Sauter vers: