Nos petits trucs et astuces

Trucs et astuces pour améliorer notre pouvoir d'achat tout en participant au développement durable et à l'écologie
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Novembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
CalendrierCalendrier
Derniers sujets
» Bonjour à tous et à toutes .....
Dim 27 Nov - 20:06 par gigitte84

» Confiture artisanale
Sam 15 Oct - 11:19 par Ghama

» site de cosmetiques orientaux naturels et naturels
Sam 19 Fév - 16:19 par jenna1411

» hello tout le monde
Mar 11 Jan - 19:12 par muche

» Ventes Privées Ethiques
Dim 14 Nov - 22:17 par marc

» Me voilou chez vous
Dim 10 Oct - 18:02 par helmina29

» Règles à lire avant de poster un message
Dim 10 Oct - 17:19 par helmina29

» Annuaire des cueillettes a la ferme
Mer 7 Juil - 7:31 par eric78910

» Un petit Nouveau sur Vizille
Sam 20 Fév - 16:49 par Bio30

Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 Eloge de la Carotte!

Aller en bas 
AuteurMessage
Yves Gonnet
Nouveau membre
Nouveau membre


Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 66
Localisation : Paris 75009
Date d'inscription : 08/08/2008

MessageSujet: Eloge de la Carotte!   Ven 5 Sep - 20:01

Eloge de la Carotte


Chers Ami(e)s, je vous propose cette apologie (hommage appuyé) de la Carotte : le légume bien connu ! Je me suis servi de source originale qui vous intéresseront et vous amuseront. Entre autre vous découvrirez qu’à la belle époque on trouvait des carottes rouges, jaunes, blanches et violettes ! Vous découvrirez deux méthodes, 100 pour 100 bio, maintenant oubliées, pour luter contre les parasites de la carotte! Vous découvrirez pourquoi la carotte rend aimable et donne de « belles fesses roses » ou pour être plus convenable de « belles joues roses » (Si si je vous assure c’est expliqué !), et vous découvrirez aussi pourquoi la carotte peut rendre de si grand service aux jeunes Mamans !


Extrait du Guide Pratique du Jardinier Français :

La Carotte. Mars 1914


La carotte est une plante bisannuelle, indigène (origine européenne) de la famille des ombellifères. Elle compte un grand nombre de variétés. Les plus estimées sont: la rouge courte de Hollande, la rouge anglaise d'Altringhan, la rouge longue commune, la rouge demi-longue ou carotte de Meaux.

Les Carottes rouges ont, en général plus de goût que les jaunes et les blanches, La carotte rouge courte de Hollande est précoce, de bonne qualité, préférable pour les semis d'Automne et du commencement du printemps. Les jardiniers des environs de Paris en ont obtenu une sous-variété très recherchée pour les ragoûts: La rouge d'Altringham et la rouge de Meaux ont une belle couleur et une saveur très agréable. La R. longue commune et la R. pâle de Flandre se conservent mieux d'une année sur l'autre que toutes les autres carottes.

Parmi les jaunes on ne cultive dans les jardins que la jaune courte et la longue d'Achicourt, prés d'Arras toutes deux d'excellente qualité

Parmi les blanches, les plus estimées par leur douceur et leur faculté à se conserver longtemps, sont la blanche commune, la blanche de Breteuil, la blanche transparente, la blanche à collet vert, la violette jaune à l'intérieur et très sucrée, mais sujette à monter en graines, si on la sème de bonne heure, et de conservation très difficile en hiver.

La Carotte violette d'Espagne, d'un violet presque noir; ou la Carotte noire de l'Inde, est plutôt un objet de curiosité qu'un vrai légume de potager.

La Carotte demande un sol gras et profond ou une terre franche et douce, fumée dans l'année ou, au plus tard, dans l'automne qui précède les semis. On commence les semis dès février, à exposition abritée, alors qu'on n'a à craindre ni l'araignée ni le limaçon; Les semis de mars, avril, mai et juin sont plus exposées aux attaques de ces deux ennemis redoutables; c'est en septembre qu'on sème la carotte hâtive qui passe l'hiver en place, et fournit des racines nouvelles au printemps et au commencement de l'été. On sème à la volée, ou en lignes espacées de 0m,15-20, environ 40 à 50 grammes de graines par are; On recouvre au râteau; quelquefois on met un peu de terreau; si le sol est léger et sablonneux, il faut tasser avec le rouleau. Les graines de Carottes mettent longtemps à lever et demandent des soins assidus; il faut les sarcler, les éclaircir de manière à laisser au moins un espace de 0m,15 entre chaque pied. Lorsqu'il manque du plant, on en repique, en prenant bien garde à l'extrémité des racines.

La graine employée doit avoir deux ans, être préalablement bien frottée et débarrassée de ses poils.

On récolte de bonne heure la carotte courte; la longue résiste aux gelées, quand on l'abrite par une couche de sciure de bois ou de litière; il est toujours prudent de ne pas attendre les rigueurs de l'hiver pour la rentrer et pour choisir des racines porte-graines.
Pour la culture forcée, on sème de préférence la Carotte grelot, sous châssis et sur couche chargée de 20 à 25 centimètres de terreau; on éclaircit le plant, s'il est trop serré, et l'on donne de l'air quand le soleil reprend un peu de chaleur.

Contre les araignées (Théridons), arrosage avec de l'eau mêlée d'une certaine quantité de suie; ou avec une infusion de tabac de caporal (ancien tabac de qualité militaire) : 60 grammes dans 12 litres d'eau bouillante dont il faut attendre l"entier refroidissement avant de s'en servir.

La carotte, selon le docteur Valnet, a de multiples usages thérapeutiques.


Il site son efficacité contre: la fatigue en générale, les troubles de la croissance, la déminéralisation, les caries dentaires (prévention), l'anémies (manque de fer), les diarrhées (soupe de carotte réputée très efficace), la constipation (médication traditionnelle bien connue, purée de carottes bouillies ou cuite à la vapeur), les rhumatismes, l'artériosclérose, les insuffisances du foie et de la vésicule biliaire (avec l'artichaut, c'est souvent le remède par excellence), l'insuffisance lactée des mamans, diverses maladies de peaux, prévention des maladies infectieuses, prévention du vieillissement et des rides. (Pas si mal pour une plante et un légume aussi commun!)
La lotion de jus de carottes est utilisée pour les soins du visage et du cou, et donnera à ces dames, souplesse et fraîcheur, s'opposant aux ravages des rides.

Le docteur Valnet conseille :

-de ne jamais peler les carottes, mais les gratter ou les brosser sous un jet d'eau froide (La peau est la partie la plus riche et la plus savoureuse).

-Pour favoriser la sortie des dents chez les bébés, leur donner une carotte crue à mordre.
Le docteur Valnet est un solide partisan de la soupe de légumes: Oignon, ail, thym, romarin, navet, clou de girofle, laurier, céleri, cerfeuil, persil, carotte, et fane (feuille) de carotte. Cette belle et bonne soupe de légumes a des vertus tonifiantes, reminéralisantes, detoxifiantes (aide à se débarrasser des toxines), rééquilibrantes, diurétiques (aide à faire pipi et à se débarrasser de l'excès d'eau dans le corps), tonifie la circulation sanguine. "Ces merveilleuses décoctions végétales, sont vivement recommandées, ajoute le docteur Valnet, pour les obèses et pour les femmes qui redoutent de grossir."

Avec un brin d'humour le docteur Valnet loue la sagesse populaire de nos anciens. "La carotte fait les cuisses roses et rend aimable". Dans ma version c'est: "La carotte fait les joues roses et rend aimable" Mais oui puisque la carotte est si riche en vitamines et en minéraux, qu'elle augmente le nombre de globules rouges et le taux d'hémoglobines. Elle représente un puissant facteur d'équilibre et il est indéniable que ses vertus thérapeutiques puissent contribuer à redonner à certains la joie de vivre!

Quelques tuyaux d'un éminant savant du XIXéme siècle :

[F.J.Cazin haut érudits, médecin, pharmacien, botaniste et philanthrope, dans son important ouvrage de 1850-1868 sur les plantes médicinales de la flore française nous fait quelques recommandations:]


On rôtit la racine de carotte pour la mêler au café et à la chicorée en diverses proportions. Cette même racine, comprimée, séchée ou réduite en poudre, se conserve pour en faire des potages et des ragoûts.

On peut faire un sirop pectoral (contre la toux) avec la substance sucrée seule de la carotte; on la réduit en pâte, on en exprime le jus. (comprimer cette pâte dans un linge pour en faire sortir (exprimer) le jus) et on le fait évaporer à une douce chaleur. Ce sirop tient lieu de sucre et de miel, et se prend par cuillérées, il peut être très utile chez les indigents des campagnes.

J'ai vu employer avec succès, dans l'extinction de voix, dans les toux opiniâtres (qui ne cessent pas), la tuberculose, l'asthme, etc. , le suc de carotte ainsi préparé: on fait cuire deux ou trois carottes rouges dans l'eau pendant1/4 d'heure. On les râpe ensuite entièrement, et l'on tord la pulpe dans un linge. On ajoute par verre de suc extrait deux verres d'eau pure. Cette dose se prend tiède dans la journée, en trois ou six fois.

La semence de carotte augmente dit-on la sécrétion de lait, effet qu'elle peut produire 1° en excitant directement l'action sécrétoire des organes mammaires; 2° en augmentant l'appétit, en rendant les digestions meilleures, en faisant pénétrer dans le sang une plus grande proportion propre à la formation de lait. L'huile de carotte est absorbée, et ses molécules passent dans le liquide nutritif que préparent les mamelles.


De mon expérience personnelle :

Je me souviens très bien de cette vieille dame tout en noire, toute voûtée. (Comme beaucoup de personne de sa génération c'était une veuve de la guerre de 14, Ah! Misère, misère, que la guerre!) très gentille, que nous allions voir à Maubeuge dans le Nord de la France. C'était en 1957/58.Cette dame préparait un remède populaire contre les toux, angines, grippes, et nous l'avons consommé. Des carottes coupées en rondelle non pelées, dans un verre d'eau : une couche de rondelles de carotte, une couche de sucre candi, qui se superposent jusqu'au haut du verre. (Le sucre candi est un sucre qui se vendait en morceaux. C'était de gros cristaux de sucre translucides jaunes et très durs, plus ou moins concassés et reliés entre eux par une ficelle). Cette dame laissait toute la nuit rondelles de carotte et sucre candi reposer dans un verre d'eau. Nous buvions le lendemain un délicieux sirop sucré et très parfumé, qui était sensé contribuer outre à notre gourmandise, à nous guérir. Je crois qu'elle nous proposait la même préparation avec des rondelles de navets et de radis noirs.

L'un de mes meilleurs souvenirs culinaires d'enfance est "les carottes glacées". C'était un plat que savait cuisiner Maman et qui nous régalait. Des rondelles de carottes cuites à l'eau ou à la vapeur puis passées au beurre, sans doute sucrées, et servis avec du persil cru moulinées. Si quelqu'un ou quelqu'une a la recette exacte qu'il me le fasse savoir! Pensez à demander à vos aînées leurs petits et leurs grands secrets et… leurs recettes de cuisine. Ils ont beaucoup à nous apprendre vous savez! "Dès fois on est tant occupé à faire autre chose et n'importe quoi qu'on en oublie de demander aux personnes qu'on aime de petites choses ou des choses essentielles. D'autres fois: ils nous le disent… Mais on n'écoute pas!"

[Je propose que cet article soit complété par une bonne cuisinière qui sache nous donner ses meilleures recettes de carottes!]



En conclusion :

Et bien en résumé de cet éloge de la Carotte, nous allons dire: "Vive la Carotte"! Consommez en et utilisez là dans vos préparations culinaires les plus savoureuses! C'est bon pour vous, c'est bon pour vos enfants, c'est bon pour toute la famille! Intégrez ce légume à votre hygiène de Vie!


Article rédigé et compilé par Yves Gonnet

Source: "Guide Pratique du Jardinier Français" de Ph. DESMOULINS Edition A. Taride Mars 1914.

"Traitement des Maladies par les Légumes les Fruits et les Céréales" Dr Jean Valnet Ed. Maloine 1973

"Traité Pratique et Raisonné des Plantes Médicinales Indigènes" F.-J Cazin 1850-1868

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
monique
Membre actif
Membre actif
avatar

Féminin
Nombre de messages : 190
Age : 66
Localisation : Gers
Date d'inscription : 13/06/2008

MessageSujet: Re: Eloge de la Carotte!   Dim 7 Sep - 22:23

Bonne cuisinière ? Non ! Mais je te soumets cette recette que je viens de trouver dans un de mes livres : "Comment faire la cuisine des petits légumes"
Couper des carottes nouvelles en rondelles, les déposer sur le fond d'une sauteuse ( sans qu'elles se chevauchent), les couvrir d'eau froide. Ajouter du beurre ( 120 g. pour 1 kg de carottes) coupé en petits morceaux, le sucre (60 gr) et le sel (10g). Porter vivement à ébullition, puis réduire le feu pour entretenir un simple frémissement. Couvrir la surface de l'eau avec du papier sulfurisé pour empêcher les carottes qui flottent de sortir de l'ébullition. faire cuire jusqu'à réduction presque complète du jus de cuisson. à ce stade, les carottes doivent être à point. En inclinant la sauteuse, les faire rouler pour bien les enrober de leur jus de cuisson, éviter de les bouger avec une spatule.
Voilà !
Dans mon livre ils les accompagnent d'une sauce faite avec du pain d'épices et de la crème fraîche.
A bientôt!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eloge de la Carotte!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carotte sauvage.
» Gratin de macaroni à la purée de carotte
» carotte 2008
» Carotte sauvage
» qui suis je ? carotte sauvage ou Daucus carota

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos petits trucs et astuces :: TRUCS ET ASTUCES NATURELS :: Que faire avec les plantes, graines, arbres-
Sauter vers: